Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion
-64%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming filaire Logitech G402 Hyperion Fury
25.54 € 69.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -44%
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz ...
Voir le deal
99.99 €

 

 La littérature visionnaire ou echo du présent

Aller en bas 
AuteurMessage
jo

jo

Nombre de messages : 1326
Age : 35
Localisation : Saint Malo - GEO
Date d'inscription : 22/08/2010

La littérature visionnaire ou echo du présent Empty
MessageSujet: La littérature visionnaire ou echo du présent   La littérature visionnaire ou echo du présent Icon_minitimeLun 6 Avr 2020 - 13:38

Je terminais Crime et Châtiment hier soir (lecture au combien plaisante après les échanges tendus que nous avons eu ici) quand ce passage m'a un peu fait penser à la situation actuelle du covid 19, mais aussi à la difficulté (c'est peu dire) que l'on éprouve à s'entendre les uns les autres (à cause d'un virus que l'on ignore va savoir?)

Citation :

Il lui semblait alors voir le monde entier désolé par un fléau terrible et sans précédents, qui, venu du fond de l’Asie, s’était abattu sur l’Europe.
Tous devaient périr, sauf un très-petit nombre de privilégiés.
Des trichines d’une nouvelle espèce, des êtres microscopiques, s’introduisaient dans le corps des gens.
Mais ces êtres étaient des esprits doués d’intelligence et de volonté.
Les individus qui en étaient infectés devenaient à l’instant même fous furieux.
Toutefois, chose étrange, jamais hommes ne s’étaient crus aussi sages, aussi sûrement en possession de la vérité que ne croyaient l’être ces infortunés.
Jamais ils n’avaient eu plus de confiance dans l’infaillibilité de leurs jugements, dans la solidité de leurs conclusions scientifiques et de leurs principes moraux.
Des villages, des villes, des peuples entiers étaient atteints de ce mal et perdaient la raison.
Tous étaient agités et hors d’état de se comprendre les uns les autres.
Chacun croyait posséder seul la vérité et, en considérant ses semblables, se désolait, se frappait la poitrine, pleurait et se tordait les mains.
On ne pouvait s’entendre sur le bien et sur le mal, on ne savait qui condamner, qui absoudre.
Les gens s’entre-tuaient sous l’impulsion d’une colère absurde.

Il y a probablement des livres plus pertinents sur le sujet, des dystopies (et non des utopies comme c'est étrange!) qui se vérifient. Si vous en lisez ou avez lu?

Edit:

Lecture de La peste, de Camus.
Certains passages font echo à la situation actuelle du covid

Citation :
Dans ces extrémités de la solitude, enfin, personne ne pouvait espérer   l'aide   du   voisin   et   chacun   restait   seul   avec   sa   préoccupation.
Si l'un d'entre nous, par hasard, essayait de se confier ou de dire quelque chose de son sentiment, la réponse qu'il recevait, quelle qu'elle fût, le blessait la plupart du temps.
Il  s'apercevait  alors  que  son  interlocuteur  et  lui  ne  parlaient  pas  de  la  même  chose.  
Lui,  en  effet,  s'exprimait  du  fond  de  longues  journées  de  rumination  et  de  souffrances  et  l'image  qu'il  voulait  communiquer  avait  cuit  longtemps  au  feu  de  l'attente  et  de  la  passion.
L'autre,  au  contraire,  imaginait  une  émotion   conventionnelle,   la   douleur   qu'on   vend   sur   les   marchés, une mélancolie de série.
Bienveillante ou hostile, la réponse  tombait  toujours  à  faux,  il  fallait  y  renoncer.  
Ou  du  moins,  pour  ceux  à  qui  le  silence  était  insupportable,  et  puisque  les  autres  ne  pouvaient  trouver  le  vrai  langage  du  cœur, ils se résignaient à adopter la langue des marchés et à parler,  eux  aussi,  sur  le  mode  conventionnel,  celui  de  la  simple  relation  et  du  fait  divers,  de  la  chronique  quotidienne  en  quelque  sorte.  
Là  encore,  les  douleurs  les  plus  vraies  prirent l'habitude de se traduire dans les formules banales de la conversation.
C'est à ce prix seulement que les prisonniers de la peste pouvaient obtenir la compassion de leur concierge ou l'intérêt de leurs auditeurs.

Citation :

- Vous pensez pourtant, comme Paneloux, que la peste a sa bienfaisance, qu'elle ouvre les yeux, qu'elle force à penser !
Le docteur secoua la tête avec impatience.
- Comme toutes les maladies de ce monde. Mais ce qui est vrai des maux de ce monde est vrai aussi de la peste. Cela peut servir à grandir quelques-uns.  Cependant,  quand  on  voit  la  misère  et  la  douleur  qu'elle apporte, il faut être fou, aveugle ou lâche pour se résigner à la peste.

Citation :
Mais le narrateur est plutôt tenté de croire  qu'en  donnant  trop  d'importance  aux  belles  actions,  on  rend finalement un hommage indirect et puissant au mal.
Car on laisse sup-poser alors que ces belles actions n'ont tant de prix que parce qu'elles sont  rares  et  que  la  méchanceté  et  l'indifférence  sont  des  moteurs bien plus fréquents dans les actions des hommes. C'est là une idée que le  narrateur  ne  partage  pas.
Le  mal  qui  est  dans  le  monde  vient  pres-que  toujours  de  l'ignorance,  et  la  bonne  volonté  peut  faire  autant  de dégâts que la méchanceté, si elle n'est pas éclairée.
Les hommes sont plutôt bons que mauvais, et en vérité ce n'est pas la question.
Mais ils ignorent plus ou moins, et c'est ce qu'on appelle vertu ou vice, le vice le  plus  désespérant  étant  celui  de  l'ignorance  qui croit  tout  savoir  et qui s'autorise alors à tuer.
L'âme du meurtrier est aveugle et il n'y a pas de vraie bonté ni de bel amour sans toute la clairvoyance pos-sible.
Revenir en haut Aller en bas
Blason
Admin
Blason

Nombre de messages : 5561
Age : 48
Localisation : GAMBSHEIM - France - GEO
Date d'inscription : 03/12/2009

La littérature visionnaire ou echo du présent Empty
MessageSujet: Re: La littérature visionnaire ou echo du présent   La littérature visionnaire ou echo du présent Icon_minitimeDim 19 Avr 2020 - 17:28

La seule dystopie que j'ai lue, c'est Vaterland de Robert Harris.

J'achète, à de rares exceptions près, mes livres en lot, en vide greniers.
Je lis "un peu de tout", SF, polar et histoire essentiellement.

En classique, je savoure Hugo qui reste, pour moi, à deux ou trois échelons de tous les autres.
J'ai relu avec plaisir " Le comte de Monte Christo".

Là, je vais le lancer dans "les épicuriens" de la Pleïade, en espérant que ce ne soit pas trop inconfortable à lire ( pour ceux qui connaissent cette collection ).
Ensuite, je me refais plaisir en relisant Mytale d'Ayerdahl, mon livre fétiche.

Je ne pense pas lire de livre sur des épidémies, réelles ou imaginées, le sujet ne me passionne pas des masses.

_________________
non fui, sum, non ero, non curo
La fromagerie en bas de chez moi elle vendait trois choses : du fromage, des ouiches lorraines et des wedges

Ma rotation

Quelques rasages ohé ohé


Ronsenac - Belley -Caen - Jodoigne -St Pierre le Vieux- Esteville - L'Île Bouchard
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCwJeRhCzJuqIvSXKM6GUBTQ
Chichil

Chichil

Nombre de messages : 296
Age : 50
Localisation : Simiane-Collongue - GEO
Date d'inscription : 07/08/2017

La littérature visionnaire ou echo du présent Empty
MessageSujet: Re: La littérature visionnaire ou echo du présent   La littérature visionnaire ou echo du présent Icon_minitimeDim 19 Avr 2020 - 19:42

De Dostoïevski, je n'ai lu que "L'Idiot"...
... significatif, non ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dan279

Dan279

Nombre de messages : 138
Age : 35
Localisation : Melesse
Date d'inscription : 02/02/2020

La littérature visionnaire ou echo du présent Empty
MessageSujet: Re: La littérature visionnaire ou echo du présent   La littérature visionnaire ou echo du présent Icon_minitimeDim 19 Avr 2020 - 20:36

Pour avoir lu quels que histoires dystopique mon préféré est de loin La Route de Cormac McCarthy. Le tout écrit en prose telle une poem que du bonheur.

Après les goûts et les couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La littérature visionnaire ou echo du présent Empty
MessageSujet: Re: La littérature visionnaire ou echo du présent   La littérature visionnaire ou echo du présent Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La littérature visionnaire ou echo du présent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Le Club :: Au bistrot-
Sauter vers: