Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion
-25%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement PS Plus de 12 mois
44.99 € 59.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
Remise de 20% sur la barre de son Sony HT-SD35 2.1
Voir le deal
199.99 €

 

 Une étude du 19ème

Aller en bas 
AuteurMessage
Ferdi

Ferdi

Nombre de messages : 1858
Age : 68
Localisation : baie de Somme
Date d'inscription : 28/10/2008

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 0:20

Source.Gallica.bnf.FR /BnF

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58080576

"SUR LE FIL DES INSTRUMENTS TRANCHANTS,
Par M. VIOLETTE , Membre  de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille
(Séance du 29 décembre 1854.)
Je me propose de déterminer, par expérience, les conditions à remplir pour obtenir le meilleur fil ou tranchant d'un instrument. Ce problème intéresse les industries dans lesquelles il faut couper et trancher, la chirurgie surtout, et, le dirai-je, les trop nombreux patients, condamnés chaque jour à user douloureusement l'épiderme du menton avec un mauvais rasoir. Je choisis ce dernier instrument comme type, mais tout ce que je dirai à son sujet s'appliquera également à tous les instruments tranchants.
Le tranchant d'un rasoir qui ne coupe pas, observé au microscope, présente une ligne droite (ab) continue, sans aspérités, (fig. 1). Le tranchant d'un rasoir qui coupe bien, vu de même, offre une ligne (cd) hérissée de petites dents, (fig. 2), comme on le voit dans une scie. Si les dents sont longues, le fil est dur et arrache; si les dents sont courtes, le fil est doux et tranche facilement. Ces modifications invisibles à l'œil nu, s'observent sans difficulté à l'aide du microscope. Couper c'est donc scier, vérité déjà connue et que je ne fais que rappeler. Pour couper, il ne faut pas appuyer fortement l'instrument sur l'objet, qu'on diviserait alors péniblement comme avec un coin, mais faire mouvoir l'instrument d'arrière en avant et d'avant en arrière, comme on le fait avec une scie. Cette prescription est trop méconnue, pour que je n'insiste pas volontiers sur son observation.
Dans la scie ordinaire chaque dent a la forme d'un triangle, dont les deux côtés extérieurs sont inégaux ; l'un est plus long que l’autre, et la dent est inclinée vers le manche, (fig. 3) opposé à celui qui est saisi par la main de l'ouvrier; ce dernier, en poussant la scie de haut en bas, de ( a) en ( b ), entame le bois (c ) et travaille utilement; en relevant la scie de bas en haut, de (b) en (a), il ne fait que replacer l'instrument dans la première position, sans entamer le bois, sans travail utile. L'inclinaison des dents donne le mordant à la scie. J'ai supposé, par analogie, que l'inclinaison des dents dans le rasoir était aussi une condition indispensable pour lui donner le mordant ou le fil, et l'expérience a pleinement confirmé cette prévision.
Avant d'expliquer le procédé, je dois dire, comme conséquence de ce qui précède, qu'un rasoir affilé ne coupera que dans un sens, celui correspondant à l'inclinaison des dents, et ne coupera pas dans le sens contraire. Ainsi le rasoir dont les dents sont inclinées vers le manche,: ou de [m) en (m ' ) (fig. 4), coupera énergiquement d'avant en arrière, en tirant de (m)en [m'); mais par contre, il ne coupera pas, ou mal d'arrière en avant, en poussant de (m ') en (m). Le rasoir dont les dents seront inclinées vers la tête, c'est-à-dire de [p') en (p), (fig. 5), tranchera fort bien, en poussant en avant de (p ') en (p ), mais sera inerte en tirant en arrière de [p] en (p'). L'inclinaison des dents n'est donc pas arbitraire, puisqu'elle indique le sens dans lequel il faut couper. Si l'on a l'habitude de se raser la barbe, par exemple, en poussant le rasoir d'arrière en avant, dans le sens du manche à la tête de la lame, il faut l'affiler comme l'indique la figure (5). Si, au contraire, on manœuvre ordinairement le rasoir d'avant en arrière, dans le sens de l'extrémité de la lame vers le manche, il faut l'affiler comme le représente la figure (4) Il n'est pas permis, dans la même opération, de mouvoir l'instrument tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre; il faut adopter et conserver un seul sens , celui qui correspond à l'inclinaison des dents. Le coutelier intelligent devrait demander à son client comment il se rase, pour savoir comment il devrait affiler l'outil. Cette condition explique ce fait en apparence étrange, que tel rasoir excellent pour l'un est mauvais pour l'autre ; c'est que chacun d'eux se sert de l'instrument d'une manière différente, le fait mouvoir dans un sens différent, dont un seul est bon, parce qu'il correspond à l'inclinaison des dents de l'instrument.
L'instrument dont je me sers pour affiler et que j'appellerai l'Affiloir, (fig. 6), est une petite pierre longue et mince, dont la forme se rapproche assez de celle de la tige en bois des porteplumes métalliques. C'est un cylindre de 0m,006 de diamètre , 0m,20 de longueur, muni d'un manche. Quant à la nature de la pierre, c'est du schiste coticule ou novaculaire.
C'est avec cet outil que j'affile le rasoir, opération qui consiste, comme on le sait :
1°- à pratiquer des dents sur le tranchant,
2°- à les incliner du côté convenable à la manœuvre de l'affiloir.
A cet effet, de la main gauche je prends le rasoir, de la main droite l'affiloir, délicatement, du bout des doigts ; je l'applique contre l'une des faces de la lame, en appuyant très-légèrement sur le tranchant, et je le fais glisser parallèlement à lui-même le long de cette lame ; je l'applique ensuite contre l'autre face, que j'effleure de la même manière, et ainsi de suite, je continue des glissements alternatifs et successifs d'une face à l'autre. Quant à la direction à donner aux dents, opérez ainsi : s'agit-il de les incliner vers le manche, comme l'indique la figure (7 ; , placez d'abord l'affiloir sur l'une des faces de la lame, dans la position [m n), faites le glisser parallèlement à lui-même jusqu'à la position (m' n'); replacez-le dans la même position (m n) sur l'autre face, faites le glisser jusqu'en (m' n ' ), replacez le en ( m n) sur l'autre face, et ainsi de suite : le sens du glissement fait comprendre que les dents doivent être inclinées vers le manche ; c'est en effet ce qu'on voit très-facilement au microscope. Ainsi affilé, ce rasoir, appuyé légèrement et perpendiculairement sur l'ongle ou l'épiderme et tiré un peu d'avant en arrière de (t) en (s), coupe, mord, tandis que, poussé d'arrière en avant, ou de (s) en (t), il glisse sans entamer.
S'agit-il au contraire d'incliner les dents vers la tête de la lame, comme l'indique la figure (Cool, placez l'affiloir dans la première position [pq), faites le glisser jusqu'à [p' q'), replacez le de l'autre côté de la lame dans la position [p q ), poussez jusqu'en [p' q'), ainsi de suite, sur l'une et l'autre face de la lame, et continuez ainsi jusqu'à ce que le fil soit suffisant. Dans ce cas, on voit très-facilement au microscope les dents dirigées dans le sens voulu, de (u) en (v). Essayez-le sur l'épiderme du doigt, il mord d'arrière en avant, ou de (u) en (v), et glisse, sans entamer, d'avant en arrière ou de (v) en (u).
Il faut acquérir par l'habitude, l'adresse et la légèreté de la main, en n'appuyant que très-faiblement sur le tranchant, pour ne pas trop l'entamer, le trop denteler, ce qui le rendrait dur; c'est par des glissements ou frottements très-doux et répétés de l’affiloir, qu'on pratique des dents courtes et fines, propres à une section douce et nette. Sur un rasoir ordinaire, sur un instrument de chirurgie, trois ou quatre coups de l'affiloir suffisent pour leur donner un mordant énergique : car rappelons ici qu'il s'agit non d'aiguiser, mais d'affiler seulement. C'est au coutelier qu'il appartient d'aiguiser, c'est-à-dire de façonner sur la meule le taillant, le biseau, etc., etc., le tout suivant les règles de l'art ; c'est l'affilage que je veux pratiquer par l'usage méthodique de l'affiloir.
Le microscope m'a enseigné tout ce qui précède ; j'ai raconté ce que j'ai vu. Ai-je énoncé les conditions nécessaires et suffisantes, pour affiler les instruments tranchants, ai-je substitué des principes vrais à une routine aveugle et trop souvent impuissante, ai-je remplacé les onguents, les poudres, les pâtes du charlatanisme par l'emploi raisonné d'un simple outil ? je le crois, car j'en trouve la preuve en moi-même. Après avoir vainement amassé un véritable musée de cuirs, de pierres, de préparations tant prônées, je n'avais jamais pu parvenir à affiler convenablement un seul rasoir, et je subissais chaque jour et depuis longues années le supplice de Marsyas, lorsque je pris le parti d'en appeler à un examen attentif; j'ai observé, j'ai réfléchi, et guidé maintenant par une sorte de théorie, aidé par l'habileté manuelle due à l'habitude, je dispose maintenant de rasoirs parfaitement affilés. Le sujet est futile en apparence, mais la pratique continuelle qui nous est quotidiennement imposée lui donne de l'intérêt; le chirurgien le reconnaîtra de son côté, lorsque, au moment d'entreprendre une opération importante, il donnera à son instrument, par quelques passes méthodiques de l'affiloir, le fil et le mordant qui faciliteront sa manœuvre.
Tout ce qui précède s'applique aux armes blanches, aux sabres, dont les dents doivent être inclinées vers la poignée ; les sabres droits sont peu propres à trancher, et les sabres courbés, en usage chez les Turcs, sont bien plus propres à cet usage. Dans la baïonnette des chasseurs d'Afrique, dans le yatagan, avec lesquels on coupe en poussant, les dents seront au contraire inclinées vers la pointe, comme cela doit avoir lieu également dans le couteau qui sert à la décapitation : dans la hache enfin et dans tous les couteaux à main, les dents seront inclinées vers le manche. En un mot, la manière de se servir d'un instrument ou d'une arme détermine l'inclinaison des dents, et par conséquent la manière de l'affiler."
Une étude du 19ème 201008122204998260
Revenir en haut Aller en bas
gabin59

gabin59

Nombre de messages : 682
Age : 61
Localisation : orchies 59310
Date d'inscription : 10/07/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: affilage   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 8:17

BONJOUR

Merci pour l'article très ,intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Clodsabo

Clodsabo

Nombre de messages : 65
Age : 71
Localisation : LE CANNET (06)
Date d'inscription : 18/04/2020

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 8:29

Bonjour,

C'est excellent.

Toujours un bonheur de percevoir des études anciennes qui ont déjà mis à jour ce que l'on ne découvre que partiellement et progressivement par l'expérience et parfois même, jamais.

Merci de ne pas nous avoir laissés mourir non pas idiots, mais incultes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sabonadiere.fr/Site_de_Claude/Bienvenue.html
Domi

Domi

Nombre de messages : 1609
Age : 49
Localisation : Rennes 35200 GEO
Date d'inscription : 15/06/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 13:40

Vraiment intéressant. Moi qui me rase en poussant le rasoir, je vais modifier mon mouvement sur les pierres pour voir si il y a une grosse différence. Par contre, je me pose la question pour ce qui est du passage au cuir.
Revenir en haut Aller en bas
raskolnikov

raskolnikov

Nombre de messages : 508
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/10/2018

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 13:51

C'est vrai que c'est intéressant! Par contre je me rase en tirant et poussant (pour certaines zones du visage), et je n'ai jamais vraiment observé une grosse différence, ni même une petite d'ailleurs, dans la capacité qu'a la lame de trancher. Je n'ai peut-être pas été assez attentif!

Par contre, cette histoire de sens des dents sur le fil est une explication du besoin de faire des passes en X! Parce que je sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, les diverses explications ou justifications avancées en faveur du besoin de croiser ses passes ne m'ont jamais semblé entièrement satisfaisantes! (ce qui ne m'empêche pas de croiser!)
Revenir en haut Aller en bas
Domi

Domi

Nombre de messages : 1609
Age : 49
Localisation : Rennes 35200 GEO
Date d'inscription : 15/06/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 14:41

Je ne suis pas sur mais mon interprétation est que c'est plus sur la douceur que ça devrait jouer. En ce qui concerne les passes au cuir, mon geste fait si du moins le passage au cuir est concerné, que j'aurai tendance à envoyer les dents vers l'avant sens inverse de mon rasage as sur de réussir a stropper dans l'autre sens.
Revenir en haut Aller en bas
Clodsabo

Clodsabo

Nombre de messages : 65
Age : 71
Localisation : LE CANNET (06)
Date d'inscription : 18/04/2020

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 14:42

J'ai lu ce document (y compris à la source indiquée Gallica.bnf) juste avant de passer à la salle de bain. Ça tombait bien.

En fait, je tirais ou poussais la lame selon les parties du visage et intuitivement, il me semblait que la coupe en tirant était un peu plus rêche qu'en poussant. Mais je l'avais toujours mis sur le compte des fausses sensations.

Maintenant, c'est objectivé !!!

J'ai donc essayé attentivement les deux, puis me suis efforcé de n'utiliser que le "pousser" ce qui demande un peu de gymnastique nouvelle, donc de nouveaux gestes qu'il va falloir intégrer dans le parcours.

Au moins, maintenant je sais pourquoi je percevais une différence et vais donc me ranger au club des "pousser".

Merci Fredi. Impatient d'en lire d'autres.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sabonadiere.fr/Site_de_Claude/Bienvenue.html
Domi

Domi

Nombre de messages : 1609
Age : 49
Localisation : Rennes 35200 GEO
Date d'inscription : 15/06/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 14:51

Se raser des deux mains facilite grandement la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Chichil

Chichil

Nombre de messages : 295
Age : 50
Localisation : Simiane-Collongue - GEO
Date d'inscription : 07/08/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 22:20

Alors là, excusez-moi, mais je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout !Mad

À mes yeux, ce qui fait toute la différence entre un couteau et un rasoir, c'est qu'un couteau coupe avec un mouvement de sciage, parce que c'est comme ça qu'on s'en sert !
Alors que le rasoir coupe sans ce mouvement : sa trajectoire est toujours perpendiculaire à la lame, même avec ce mouvement de fauchage que certains font.

C'est ce qui explique qu'un couteau coupe mieux s'il a des dents, alors qu'un rasoir avec des dents arrache la tronche.
Parce que si vous adhérez à cette explication, il faudra m'expliquer comment les poils qui passent entre deux dents sont coupés : ils sont arrachés, et ça, ça fait mal à la face !

J'ajoute que j'affile mes rasoirs en exerçant des mouvements circulaires, je suis donc bien incapable de vous dire dans quel sens sont ses dents... Et pourtant, ils rasent, et sont doux.
(il est même vraisemblable que les stries sont dans un sens d'un côté, et dans l'autre sens de l'autre côté... du coup, je scie dans les deux sens ?? confused )

Bref, pour moi, ce texte est une ineptie : rien ne vaut le polissage du fil, donc l'absence de dents.
Revenir en haut Aller en bas
Domi

Domi

Nombre de messages : 1609
Age : 49
Localisation : Rennes 35200 GEO
Date d'inscription : 15/06/2017

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeVen 9 Oct 2020 - 9:34

Chichil a écrit:
Alors là, excusez-moi, mais je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout !Mad

À mes yeux, ce qui fait toute la différence entre un couteau et un rasoir, c'est qu'un couteau coupe avec un mouvement de sciage, parce que c'est comme ça qu'on s'en sert !
Alors que le rasoir coupe sans ce mouvement : sa trajectoire est toujours perpendiculaire à la lame, même avec ce mouvement de fauchage que certains font.

C'est ce qui explique qu'un couteau coupe mieux s'il a des dents, alors qu'un rasoir avec des dents arrache la tronche.
Parce que si vous adhérez à cette explication, il faudra m'expliquer comment les poils qui passent entre deux dents sont coupés : ils sont arrachés, et ça, ça fait mal à la face !

J'ajoute que j'affile mes rasoirs en exerçant des mouvements circulaires, je suis donc bien incapable de vous dire dans quel sens sont ses dents... Et pourtant, ils rasent, et sont doux.
(il est même vraisemblable que les stries sont dans un sens d'un côté, et dans l'autre sens de l'autre côté... du coup, je scie dans les deux sens ??  confused )

Bref, pour moi, ce texte est une ineptie : rien ne vaut le polissage du fil, donc l'absence de dents.
Je suis aussi adepte du polissage sauf que je poli le biseau et non le fil. J'utilise mes rasoirs comme des couteaux et non comme des haches pour ma part, je pousse très légèrement du nez vers le talon.
Voici des photos d'un rasoir préparé sur coticule puis passé au cuir on voit clairement que le fil n'est pas une règle mais bel et bien une scieUne étude du 19ème Screen41
Une étude du 19ème Img_2286
Une étude du 19ème Img_2287
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

El Bretón Andaluz

Nombre de messages : 13658
Age : 70
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeVen 9 Oct 2020 - 16:33

Merci Ferdi pour cet article très intéressant Pour moi l’auteur dit des choses vraies et ensuite avance une théorie plus que douteuse.

Il écrit: Couper c'est donc scier, vérité déjà connue et que je ne fais que rappeler. C’est vrai si on ne faisait qu’appuyer vers le bas en coupant du boudin on recevrait une bonne giclée sur sa chemise. C’est pour ça que la meilleur façon de se raser est d’appliquer la technique de la faux qu’explique J.J.Perret écrit dans son livre la Pogonomie ou l’art d’apprendre à se raser soi même en 1770. Livre que tout débutant doit absolument lire. Il y a un lien sur le forum pour le télécharger gratuitement.
Dans la technique de la faux qu’on appelle fort justement en Espagne la guillotine on applique en même temps un mouvement descendant ou ascendant et un mouvement latéral. Cette technique était indispensable avant car les lames rasaient moins bien que les rasoirs actuels qui ont de meilleurs aciers mais elle reste très actuelle et rend le passage de la lame plus douce. Il faut s’y familiariser doucement mais quand on se rase au coupe choux depuis plusieurs années ça vient tout seul
Il écrit:L'inclinaison des dents donne le mordant à la scie. Il explique que la lame ne scie qu’en poussant en fonction de l’inclinaison des dents. Il a raison, il ne connaissait pas à l’époque les scies japonaises où on scie en tirant et qui sont bien meilleures pour moi qui n’arrivait pas à scier droit avant de les connaitre.

Il écrit:Avant d'expliquer le procédé, je dois dire, comme conséquence de ce qui précède, qu'un rasoir affilé ne coupera que dans un sens, celui correspondant à l'inclinaison des dents, et ne coupera pas dans le sens contraire. Là pour moi il commence à entrer dans une théorie fumeuse. Car quand je me rase ma lame coupe dans les 2 sens sans problème. J’affile comme tout le monte le fait sur la pierre en tirant pour faire monter la boue sur le fil et en poussant sur le cuir car si on pousse affraid  affraid  affraid
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
Pascal13692

Nombre de messages : 9147
Age : 60
Localisation : Nice 06000 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeVen 9 Oct 2020 - 18:32

Chichil, je comprends tes arguments mais tu te trompes sur un point essentiel : s'il n'y avait pas de dents sur un fil, tu aurais un couteau à beurre.
Il y a des dents sur un rasoir, microscopiques certes, mais elles sont bien là.

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

coupechoupassion : vente de rasoirs et accessoires - restaurations et affilages ~ commander mon livre : "l'art du rasage à l'ancienne"[/url]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.coupechoupassion.com/
raskolnikov

raskolnikov

Nombre de messages : 508
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/10/2018

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeVen 9 Oct 2020 - 18:55

El Bretón Andaluz a écrit:
C’est pour ça que la meilleur façon de se raser est d’appliquer la technique de la faux qu’explique J.J.Perret écrit dans son livre la Pogonomie ou l’art d’apprendre à se raser soi même en 1770. 
Dans la technique de la faux qu’on appelle fort justement en Espagne la guillotine on applique en même temps un mouvement descendant ou ascendant et un mouvement latéral.

Et j'ajouterai également une autre façon de faucher, qui est aussi valable pour le passage au strop (stropper en X ressemble un peu à faucher), qui consiste à ne donner à la lame qu'un seul mouvement en avant (donc pas de mouvements latéraux) à condition que celle-ci soit inclinée (j'ai fait un dessin! geek)
C'est d'ailleurs en vertu de cette inclinaison que les smile fauchent même quand on leur donne un mouvement rectiligne.

Une étude du 19ème Faucha10
Revenir en haut Aller en bas
Ferdi

Ferdi

Nombre de messages : 1858
Age : 68
Localisation : baie de Somme
Date d'inscription : 28/10/2008

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeVen 9 Oct 2020 - 21:50

Sinon, pour faucher, il y a aussi ça :
Une étude du 19ème 201009095043398012
clown clown clown
Revenir en haut Aller en bas
C.Gable

C.Gable

Nombre de messages : 1226
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/01/2016

Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitimeMar 13 Oct 2020 - 0:05

Ferdi a écrit:
Sinon, pour faucher, il y a aussi ça...
clown clown clown

affraid Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une étude du 19ème Empty
MessageSujet: Re: Une étude du 19ème   Une étude du 19ème Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étude du 19ème
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Technique :: Tant vaut l'affûtage, tant vaut le rasage...-
Sauter vers: