Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion
-11%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable – HP Pavilion Gaming – 17,3″ RTX 3050 (via ODR ...
824 € 927 €
Voir le deal
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
84 € 120 €
Voir le deal

 

 Iconographie XVIIIe-XIXe siècle

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Neyrat



Nombre de messages : 27
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/08/2021

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeMar 10 Aoû 2021 - 21:24

Quelques iconographie glanées ici ou là sur le net…

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 8903b510
Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 84d35e10
Sur celle-ci le barbier tient le plat à barbe. On pourrait penser qu’il le donne au client mais ce dernier semble avoir les bras cachés sous la serviette/tablier…

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle E0815110
Ici on voit le plat à barbe sur la table, ainsi que la raquette pour affiler les lames et une petite boîte ronde : pensez-vous qu’il s’agisse d’une boîte à savon ?
La cruche fumante qu’on voit sur la table m’interpelle également, on la retrouve sur plusieurs images. Est-ce simplement un broc d’eau chaude voir bouillante ?

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 407c3810
Ici c’est une femme qui rase mais il s’agit d’une caricature. La femmes et les garçons déchire qui font office de barbier sont décriés par Aubril dans son ouvrage de 1860.
Le personnage à droite tient une sorte de pot à mousse (avec la mention « puff »), l’ustensile qui dépasse serait un blaireau à très long manche ?


Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 07b0b510
Ici on a encore une femme qui rase, alors que le véritable barbier avec son tablier semble se trouver à droite. Et sur la table on retrouve cette curieuse carafe fumante…


Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 6a74b610
Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 9ef39b10
Iconographie XVIIIe-XIXe siècle A2fec610
Ici la mousse est faite à la main directement sur le visage, comme l’indique Perret.


Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 16f25f10
L’une des plus intéressantes que j’ai vues jusqu’à présent.
À droite sur la table, le plat à barbe, un coupe choux et une brosse (?), ainsi que deux petits pots en métal blanc… Boîte à savon ou autre pommade ?
Le barbier travaille mais n’utilise pas le plat à barbe.
Et à gauche, on voit un type qui s’entraîne sur une tête à perruque comme indiqué chez Perret et Bouchard. Très intéressant.
Sur le guéridon on voit aussi une boîte ouverte, qui a l’air d’être en papier mâché. Ça me fait penser à une boîte à talc avec sa houppette posée à côté… Ce qui signifierait que l’entraînement se fait au talc et non avec de la mousse…
Vos commentaires / avis / interprétations sont les bienvenus. Et si vous avez d’autres images, n’hésitez pas à compléter la série !
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
Pascal13692

Nombre de messages : 9463
Age : 61
Localisation : Nice 06000 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2021 - 9:52

A mon avis... Et je peux me tromper :
Image 2 : je pense que le barbier applique le savon en tenant le plat. Certains plats avaient une concavité sir le rebord du plat, permettant d'y loger un blaireau pour les passes suivantes. Comme tu l'as dit ailleurs, un barbier a besoin de ses 2 mains pour officier.

Image 3 : intéressant de constater que c'est un asiatique qui officie !
Ce que tu prends pour un plat à barbe est le chapeau du client. La couleur correspond au reste de son vêtement et au manteau posé à gauche. Ici, point de plat ni de blaireau.
En observant bien la scène, on remarque que le barbier a mis ses doigts dans la bouche du client pour mieux raser la joue, technique courante à l'époque. Le linge posé sur son genou est là pour essuyer le rasoir.

Dernière image : je pense qu'il s'agit d'une corbeille à fruits plutôt qu'un plat, le côté ajouré va dans ce sens.
L'apprenti essuie son cc sur le linge posé sur le plastron du client.
Si tu regardes mieux l'image, on aperçoit, à gauche, accroché au mur le fameux plat...

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

coupechoupassion : vente de rasoirs et accessoires - restaurations et affilages ~ commander mon livre : "l'art du rasage à l'ancienne"[/url]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.coupechoupassion.com/
lohar

lohar

Nombre de messages : 1912
Age : 59
Localisation : Pézenas (34)
Date d'inscription : 03/06/2012

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2021 - 12:09

Idem pour la troisième image, le personnage de gauche est un perruquier, avec sa marotte; et il ne tient pas un rasoir mais un peigne. Il a meme une perruque sur ses genoux. Donc on comprend mieux la boite à poudre et la houppette
Revenir en haut Aller en bas
http://morinapezenas.e-monsite.com/
C.Gable

C.Gable

Nombre de messages : 1238
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/01/2016

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2021 - 15:22

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 16f25f10


C'est une lithographie de Jacott (Jean-Jules Jacot) des années 1840-1850, avec comme d'habitude ou presque dans le genre, la symbolique du maître et de l'élève (apprentissage du métier), avec ici le jeune barbier qui exécute mal son travail. Elle évoque certainement une scène "humoristique" de la vie courante du XVIIIe siècle (parce qu'on portait encore la perruque couramment, parce que le métier de barbier-perruquier n'était pas encore en rude concurrence avec le coiffeur [qui était alors dédié à la gent féminine] plus tard, parce que le type de rasoir correspond au XVIIIe), avec côté gauche le maître barbier-perruquier assis et travaillant sur une perruque, et tous les éléments déjà cités étant destinés à son travail (et donc pas à l'entraînement de son apprenti), puis côté droit l'apprenti qui manque d'attention et coupe son client ("Hola la la, vous me coupez !" semble dire le client  "- Pince le nez et attaque vivement" semble dire le maître). Sur la table à droite, est posée principalement, un plat à barbe effectivement, reconnaissable par son échancrure, deux pots (effectivement à savon, le contenu est blanc), un peigne grossier, un autre rasoir (faisant une paire avec celui utilisé par l'apprenti) et une petite pierre à aiguiser. Le maître fait la grimace lorsqu'il voit le client se faire couper.
Revenir en haut Aller en bas
Neyrat



Nombre de messages : 27
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/08/2021

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeVen 13 Aoû 2021 - 15:34

Merci pour vos réponses ! C’est agréable ces échanges.


Pascal13692 a écrit:
A mon avis... Et je peux me tromper :
Image 2 : je pense que le barbier applique le savon en tenant le plat. Certains plats avaient une concavité sir le rebord du plat, permettant d'y loger un blaireau pour les passes suivantes. Comme tu l'as dit ailleurs, un barbier a besoin de ses 2 mains pour officier.

Ça semble logique effectivement, et donc… Le plat à barbe servait aussi de bol à raser comme je l’évoque dans l’autre sujet ? Ce sont vraiment des subtilités… Il y a la théorie et la pratique, et chaque barbier avait probablement sa façon de faire.




Pascal13692 a écrit:
Image 3 : intéressant de constater que c'est un asiatique qui officie !
Ce que tu prends pour un plat à barbe est le chapeau du client. La couleur correspond au reste de son vêtement et au manteau posé à gauche. Ici, point de plat ni de blaireau.
En observant bien la scène, on remarque que le barbier a mis ses doigts dans la bouche du client pour mieux raser la joue, technique courante à l'époque. Le linge posé sur son genou est là pour essuyer le rasoir.

Oui c’est une image anglaise, avec leurs colonies il y avait quelques échanges… Des barbiers et des fumeries d’opium 😄
Plat à barbe ou chapeau… La question n’est pas « tranchée », parce que la forme des chapeaux de l’époque est assez différente… Point de blaireau visible, mais il y a quand même la verseuse pleine d’eau chaude sur le côté, et j’imagine qu’il mettrait l’eau dans un plat à barbe plutôt que dans le chapeau du client 😄😛
Le linge sur son genou c’est tout simplement son tablier, et le type sursaute.

D’ailleurs je ne sais pas si vous voyez la même chose que moi mais je trouve cette image un peu gore ! La définition n’est pas terrible mais en y regardant bien, on voit que le barbier met son doigt dans la bouche du client et… Il le coupe tellement fort que le doigt passe à travers la joue et ressort plein de sang !
Le client sursaute en mettant un coup de coude dans le nez du barbier et vous avez l’explication de la légende « Blood for blood ».



Pascal13692 a écrit:
Dernière image : je pense qu'il s'agit d'une corbeille à fruits plutôt qu'un plat, le côté ajouré va dans ce sens.
L'apprenti essuie son cc sur le linge posé sur le plastron du client.
Si tu regardes mieux l'image, on aperçoit, à gauche, accroché au mur le fameux plat...

Pour moi il s’agit bien d’un plat à barbe. On voit l’échancrure de la mentonnière comme l’a précisé C.Gable. Ce que tu prends pour un ajourage, c’est le décor sur le marli. Là encore, la définition de la photo n’est pas top, c’est difficile à voir.
Il y a effectivement un autre plat à barbe accroché au mur. On en voit souvent plusieurs dans la même boutique.

Pour revenir sur l’interprétation C.Gable, pourquoi penses-tu que cette image représente une scène du XVIIIe siècle ? Les personnages sont clairement vêtus à la mode des années 1830-40. On ne portait plus de perruque comme au XVIIIe siècle c’est vrai, mais on en portait encore, des moins travaillées, et surtout, on fabriquait beaucoup de « coiffures en cheveux » pour les dames, ces postiches très utilisés dans la première moitié du XIXe siècle.
Pour moi on voit effectivement un maître qui prépare une perruque ou un postiche, et qui regarde son apprenti.
Sur la table il y a exactement ce que décrit Perret (p.81) : « Si l’on veut, enfin, apprendre à se raser soi-même, indifféremment avec toutes sortes de rasoirs, sans risquer de se blesser, prenez une tête à perruque, soit de bois, de cuir ou de carton ; poudrez-en le visage avec une houpe, de telle sorte que la moitié du visage en soit bien poudrée, c’est à dire les joues, la moustache, la barbe & le col, placez ensuite cette tête poudrée devant un miroir (…) » C’est exactement ce qu’on voit ici.
La tête à perruque à l’air d’être rasée d’un côté seulement, l’apprenti veut reproduire la même chose sur le client. Mais comme il détourne la tête pour regarder le modèle, il coupe le client.
Revenir en haut Aller en bas
C.Gable

C.Gable

Nombre de messages : 1238
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/01/2016

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeVen 13 Aoû 2021 - 16:13

Neyrat a écrit:
Pour revenir sur l’interprétation C.Gable, pourquoi penses-tu que cette image représente une scène du XVIIIe siècle ? Les personnages sont clairement vêtus à la mode des années 1830-40. On ne portait plus de perruque comme au XVIIIe siècle c’est vrai, mais on en portait encore, des moins travaillées, et surtout, on fabriquait beaucoup de « coiffures en cheveux » pour les dames, ces postiches très utilisés dans la première moitié du XIXe siècle.
Oui tu as sans doute raison, d'ailleurs l'affiche vient corroborer ton explication.

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Tzolzo11

J'étais resté sur l'indicateur rasoir, qui est dessiné comme les rasoirs du XVIIIe (lame assez triangulaire, chasse idem). Cependant en scrutant d'autres caricatures de même époque, je me rends compte que c'est une représentation assez universelle. C'est pourquoi je me suis bien gardé de dire "certainement" (en pensant également que la perruque en 1830/1840 ne concernait désormais plus qu'une population très limitée) car je n'avais pas de certitudes sur l'époque, seulement des indices. Je ne connais que très peu le vestimentaire, je me fis donc à tes informations.



Neyrat a écrit:
Pour moi on voit effectivement un maître qui prépare une perruque ou un postiche, et qui regarde son apprenti.
Sur la table il y a exactement ce que décrit Perret (p.81) : « Si l’on veut, enfin, apprendre à se raser soi-même, indifféremment avec toutes sortes de rasoirs, sans risquer de se blesser, prenez une tête à perruque, soit de bois, de cuir ou de carton ; poudrez-en le visage avec une houpe, de telle sorte que la moitié du visage en soit bien poudrée, c’est à dire les joues, la moustache, la barbe & le col, placez ensuite cette tête poudrée devant un miroir (…) » C’est exactement ce qu’on voit ici.
La tête à perruque à l’air d’être rasée d’un côté seulement, l’apprenti veut reproduire la même chose sur le client. Mais comme il détourne la tête pour regarder le modèle, il coupe le client.

Toutafé ! pouce
Revenir en haut Aller en bas
Neyrat



Nombre de messages : 27
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/08/2021

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitimeVen 13 Aoû 2021 - 17:24

J’ai trouvé une meilleure définition… Le pauvre type se fait effectivement transpercer la joue par le Chinois ! 😅

Iconographie XVIIIe-XIXe siècle 08932910
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Iconographie XVIIIe-XIXe siècle   Iconographie XVIIIe-XIXe siècle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Iconographie XVIIIe-XIXe siècle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Histoire du rasage :: Origine du coupe-chou et historique-
Sauter vers: